Le Vieux-Shawbridge

Vue générale sur le Vieux-Shawbridge au premier plan et sur le Vieux-Prévost en arrière-plan, vue des environs de l'actuel manoir l'Émeraude dans les années 1940 - Collection de Guy Thibault
Vue générale sur le Vieux-Shawbridge au premier plan et sur le Vieux-Prévost en arrière-plan, vue des environs de l'actuel manoir l'Émeraude dans les années 1940 - Collection de Guy Thibault

Description

Shawbridge a été créé avec l’arrivée de William Shaw et Martha Maria Matthews, qui se sont établis dans la région en 1842. William Shaw, qui est alors à la tête d’un groupe d’Irlandais, traverse la dense forêt du canton d’Abercrombie pour défricher les premiers lots de ce qui deviendra tout d’abord Mount Pleasant. En 1843, un recensement établit la colonie à 52 colons. En 1850, la communauté anglo-protestante y est majoritaire et le nom de Shaw’s bridge est alors couramment utilisé au lieu de Mount Pleasant.

En 1860, le nom de Shawbridge est désormais officialisé en l’honneur de la famille Shaw, par Augustin-Norbert Morin (fondateur de Morin-Heights), surintendant de la colonisation. En 1861, la première école et une église sont construites. En 1888, un mystérieux feu ravage tout le village ne laissant intacte que la petite église. C’est probablement dû aux prières du révérend qui, sur le porche de l’église, prie alors que les résidences autour de lui brûlent ardemment. Vers la fin des années 1800, le pont Shaw est érigé et permet de joindre les deux rives de la rivière du Nord. En 1900, une usine s’y installe et en 1901, le téléphone fait son apparition. C’est finalement le 27 avril 1909, que la corporation du village de Shawbridge est constituée civilement.

À la fin des années 1800, le transport est assuré par deux réseaux de chemins de fer, le premier opéré par le Canadien National et l’autre par le Canadien Pacifique. Ces derniers desservent trois gares, soit deux dans Shawbridge et une dans Lesage. C’est grâce au train qui embarque les touristes montréalais en direction de Shawbridge que le petit village connait son déploiement, au cours des années trente.

À l’époque où seul le train permettait de « monter dans le nord », Shawbridge comptait trois pentes de ski équipées de remonte-pentes mécaniques ainsi qu’une piste de ski de fond, tracée par Jackrabbit : la fameuse Maple Leaf trail.

Soumettre une photo

Soumettre une photo

Identification de la personne qui identifie la photo :

Identification de la photo soumise :

Secteur concerné


Identifiez une photo

Identifiez une photo

Identification de la personne qui identifie la photo :

Identification de la photo :

Secteur concerné